3° - Séq. II : "Comment exprimer un évènement en musique ?"

Trace écrite n°1

Comment aborder l'évènement ?

Les attitudes d'un artiste face à un évènement historique sont diverses et variées, influencées par son époque, et orientent sa manière de l'aborder :

  • DÉCRIRE l'évènement
  • PRÉSENTER UN SEUL ASPECT de l'évènement
  • CONDAMNER et S'OPPOSER à l'évènement

évocation DESCRIPTIVE

La bataille de marignan

évocation HÉROÏQUE

Bayard sur le pont du garigliano

La musique au cours de l'Histoire

Capture d e cran 2017 12 13 a 15 27 02

Trace écrite n°2

En décrivant l'évènement ?

La Guerre ; C. Janequin

Tout en respectant le style (quatuor vocal mixte a cappella), sur un tempo vif, les moyens mis en oeuvre décrivent ainsi le chant de bataille :

  • une polyphonie très riche pour le désordre de la bataille
  • 5 parties pour la chronologie animées par une dynamique variée en fonction des différentes étapes de la bataille.
  • des rythmes rappelant ceux des chevaux
  • des sonneries de trompettes, batteries de tambours et bruits de bataille transcritent aux voix par des onomatopées
  • des cris de guerre et d'encouragement.

Texte La Guerre

C'est en 1528, que Clément Janequin compose la chanson française La Guerre, véritable "fresque" musicale, en hommage à la victoire de Francois 1er lors de la célèbre Bataille de Marignan (1515).

La bataille de marignan

Dans la même veine, Clément Janequin a composer d'autres chansons françaises descriptives :

Les Cris de Paris (1530)

Le Chant des Oiseaux (1537)

 

En présentant un seul aspect de l'évènement ?

Trace écrite n°3

Faust, Le Choeur des Soldats

Charles Gounod (1859)

Ce choeur d'opéra célèbre le retour des valeureux soldats.

Un choeur masculin en homorythmie entonne dans la nuance fortissimo un chant de forme populaire (couplets-refrain) sur un tempo de marche (modéré) dont la pulsation est bien soutenue par les percussions pour marquer le pas de ce défilé héroïque. La prééminence des cuivres de l'orchestre renforce ce caractère et lui apporte la couleur de fanfare militaire.

 

► un exercice pour s'entraîner à manipuler les paramètres et leurs moyens

Trace écrite n°4

Thrène à la Mémoire des Victimes d'Hiroshima

Krzysztof Penderecki (1960)

► Une étonnante partition !

Cette oeuvre instrumentale s'attache à faire ressentir les souffrances des victimes de la 1° bombe atomique larguée sur une population civile par les Etats-Unis à Hiroshima (Japon) en août 1945.

Ici point de pulsation, de tempo, de mélodie mais des rythmes libres annihilant tout repère rassurant.

Un orchestre à cordes libèrent des stridences insoutenables provoquées par une superposition de notes longues dissonantes dans le registre suraigu des instruments, dans la nuance fortissimo. S'inscrivant dans l'esthétique contemporaine, ce même ensemble est à la recherche de nouvelles sonorités grâce à des modes de jeu déroutant mettant l'auditeur mal à l'aise. Ce dernier est également malmené par des variations permanentes progressives (crescendo, decrescendo) ou contrastantes de la dynamique auxquelles s'ajoutent des sirènes alarmantes et gémissantes et des clusters denses et oppressants.

Trace écrite n°5

En condamnant l'évènement et en s'y opposant ?

The Star Spangled Banner

Jimi Hendrix (1969)

Lorsque Jimi Hendrix interprète The Star Spangled Banner lors du festival de Woodstock en 1969, il s'oppose clairement à la guerre du Vietnam et la politique américaine.

Accompagné par la batterie et la basse, il déstructure et désintègre progressivement l'hymne américain au sein d'une forme libre.  Les phrases mélodiques sont alors entrecoupées par des effets de saturation et de modes de jeu lui permettant de simuler des cris, des explosions ou des rafales de fusils d'assaut.

Tâche complexe

En visionnant un film, Claire et Tristan entendent une musique qui correspond à la problématique abordée en classe. Claire pense que cette oeuvre célèbre le patriotisme français, mais Tristan n’est pas d’accord sans pour autant parvenir à se justifier. De retour à la maison, il décide de réécouter la pièce qu’il trouve sur le site de son professeur d’Éducation musicale ICI* ; puis, se donnant pour mission de contredire Claire, il décide alors de se plonger dans ses « archives » à la recherche d’informations irréfutables. Très vite, il remarque que ce morceau a des points communs avec les 4 oeuvres rencontrées en classe. La tâche n’est pas simple, mais Tristan est très motivé pour porter la contradiction ; la dernière fois, c’est lui qui avait tort !

 

Aidez Tristan à être convaincant.

 

 

*Préférer un téléchargement du fichier audio plutôt qu'une lecture en direct.

Projets musicaux