5° - Séq. III : "La Musique peut-elle être au service du pouvoir ?"

Trace écrite n°1

Comment Louis XIV utilise-t-il la musique comme instrument de pouvoir ?

Louis XIV est le premier roi de France à considérer les arts, et la musique en particulier, comme une arme de pouvoir et de rayonnement européen. Ses cérémonies et réceptions fastueuses dans lesquelles il s'invite en tant que danseur, participent au rayonnement de celui que l'on appelle désormais le Roi Soleil. À travers ses danses, il montre symboliquement son entière domination en commandant d'un geste le départ de la musique, d'un autre fait s'agenouiller ses adversaires vaincus.

Trace écrite n°2

Les conditions sociales des musiciens au XVII°s.

Il est extrêmement difficile pour un musicien de ne pas dépendre d'un représentant du pouvoir. Il doit alors glorifier ou tout au moins correspondre au gout de son mécène  pour espérer une vie prospère et sécurisante.

extrait de la tragédie lyrique Isis de Jean-Baptiste Lully (1677) in Le Roi Danse

Trace écrite n°3

Pourquoi Versailles ?

En centralisant la Cour à Versailles, Louis XIV a pour objectif de contrôler la noblesse et la soumettre. Il l'occupe grace à une activité artistique foisonnante qu'il entretient pour mieux la surveiller. Mais le Roi est également conscient que le rayonnement artistique de Versailles, auquel il prend part en tant que danseur et musicien, donne l'illusion d'un royaume puissant aux yeux des étrangers.

 

► Un petit tour par le Château de Versailles...

Trace écrite n°4

Que peut-on y entendre ?

La vie à Versailles est rythmée par la musique. Dès le matin, la musique sacrée est à l'honneur dans la Chapelle royale du Château. Puis c'est au tour de la musique profane de s'exprimer : instrumentale d'abord pour la chasse, puis vocale lors des tragédies lyriques* ou comédies-ballets*  pour les divertissements de la Cour dans lesquelles le Roi en personne montre ses qualités de danseur. Des musiciens accompagnent également le souper avant que Sa Majesté ne rejoigne sa chambre dans laquelle il profitera d'une dernière oeuvre exécutée par un soliste.

Vocabulaire

  • tragédie lyrique : genre musical spécifiquement français créé par Jean-Baptiste Lully, proche de l'opéra auquel est associé la danse.

 

  • comédie ballet : genre associant théâtre, musique et danse créé par J.B. Lully et Molière

Trace écrite n°5

Des institutions créées par et pour Louis XIV ?

Si Louis XIV hérite d'une organisation de la vie musicale, il l'étoffe et l'enrichit. On trouve 3 départements supervisés par le Surintendant de la musique Jean-Baptiste Lully : 

- La Chapelle, ensemble vocal et instrumental pour les oeuvres sacrées.

- La Chambre, ensemble vocal et instrumental pour les oeuvres de divertissement.

- L'Écurie, ensemble instrumental pour les oeuvres militaires.

La Chapelle (exemple)

Grand Motet De Profondis

Jean-Baptiste Lully

 

La Chambre (exemple)

Le Bourgeois Gentilhomme

Jean-Baptiste Lully / Molière

Comédie-ballet

L'Écurie (exemple)

Marche pour le Régiment du Roy

Jean-Baptiste Lully

Trace écrite n°6

La Musique baroque : les caractéristiques

C'est le style de musique qui se répand dans toute l'Europe entre 1600 et 1750, période que l'on appelle également période baroque. Ce style se caractérise par des instruments bien particuliers et des éléments stylistiques propres :

  • la basse continue, qui accompagne "CONTINUELLEMENT"
  • l'ornementation, qui décore les mélodies par ajouts de petites notes
  • des rythmes de danses

► La musique baroque  : couleur et style

► un petit exercice de reconnaissance

Vocabulaire

  • basse continue : procédé d'accompagnement associant instuments polyphoniques pour les accords et instruments monodiques graves pour la basse, soutenant les instruments mélodiques ou les voix.

  • basse obstinée : ligne mélodique de la basse, souvent descendante, qui se répète tout au long d'un morceau.

Trace écrite n°7

La Musique baroque : les instruments de musique

► Le Clavecin

Instrument polyphonique à clavier et à cordes pincées, il est aussi bien utilisé en instrument soliste qu'en instrument accompagnateur pour la basse continue. Son timbre si caractéristique le rend indissociable de l'époque baroque.

Les Sauvages ; J.P. Rameau

Suite de danses ; R. de Visée

► Le Théorbe

Instrument polyphonique à cordes pincées, il est aussi bien utilisé en instrument soliste qu'en instrument accompagnateur pour la basse continue.

► La Viole de Gambe

Instrument monodique à cordes frottées, il est aussi bien utilisé en instrument soliste qu'en instrument accompagnateur pour la partie de basse de la basse continue.

Les Folies d'Espagne ; M. Marais

Projet musical

Hit the Road Jack

Percy Mayfield (1961)

Cette chanson, popularisée par le chanteur de rhythm and blues Ray Charles, a la particularité d’être construite sur l’accompagnement d’une basse obstinée* descendante de 4 notes conjointes seulement. Toute l’énergie de cette pièce réside dans l’interprétation.

Une des premières versions par Ray Charles

De quoi travailler votre chant...